Myrique baumier et armoise: la soupe touski réinventée

Myrique baumier et armoise pour une recette délicieuse

 Le myrique baumier et l’armoise sont deux épices de la forêt qui peuvent avoir une multitude d’utilités. Parmi celles-ci, on peut rehausser le goût d’une soupe ou d’un plat. Son nom venant de « tout ce qu’il reste », la soupe « touski » est une belle solution passe-partout permettant d’incorporer ces deux épices incontournables. 

Afin d’éviter le gaspillage alimentaire et rentabiliser votre facture d’épicerie, soyons créatifs pour leur trouver une utilité! L’idée m’est venue en tête, car à la fin de la semaine, il n’est pas rare qu’on se retrouve avec plusieurs restes de légumes n’ayant pas été complètement utilisés dans les recettes précédentes.

Pourquoi utiliser le myrique baumier et l’armoise?

 

Le myrique baumier est principalement utilisé en cuisine afin d’assaisonner les soupes ainsi que les ragoûts, mais peut aussi être délicieux avec le gibier. La saveur de cette épice s’apparente à celle du sapin baumier et du jasmin. 

Pour sa part, l’armoise est utilisée en gastonomie dans les plats plus gras. L’armoise peut également être infusée dans des bouillons de toutes sortes ou dans des plats mijotés et s’agence à merveille dans un éventail de saveurs!

Soupe Myrique armoise

Pour ma part, j’avais dans mon frigo :

  • 2 petits zucchinis jaunes, coupés en dés
  • 1 poivron orange, coupé en lanières
  • ½ chou-fleur coupé en fleurettes
  • 1 oignon, coupé en dés
  • Quelques feuilles de chou coupées
  • 3 tomates, coupées en dés
  • 1 piment thaï, haché finement
  • 2 oignons verts, émincés
  • ½ lime pressée

Évidemment, vous pouvez vous procurer ces ingrédients, mais il serait intéressant de prendre ce que vous avez sous la mains!

Afin d’ajouter un petit plus, voici quelque suggestion d’ingrédients: Crevettes, champignons, kale, gingembre, carottes, épinards, brocolis, céleris, coriandre, poireau, fèves germées, etc. 

Soupe myrique

Autres ingrédients

 

 

De plus, nous avons souvent déjà sous la main plusieurs ingrédients utiles, soit en conserve, des ingrédients secs, des épices, etc. J’ai donc utilisé:

  • Huile végétale, 2 c. à soupe
  • 1 boîte de lait de coco (que j’oublie toujours dans mon armoire)
  • 1 boîte de fèves de Lima
  • 500 ml de bouillon de poulet (ou de légume)
  • Échalotes déshydratées
  • Poivre, sel, myrique baumier (substitue au laurier!) et armoise sauvage
  • 1 sachet à thé vide (à remplir) ou un infuseur

 Soupe armoise

 Préparation

1. Dans une grande casserole, versez l’huile et faire dorer les légumes plus durs. Il s’agit ici du chou-fleur, du zucchini et de l’oignon. 

2. Pendant ce temps, préparez l’infusion d’épices en incorporant au sachet (ou à l’infuseur) le myrique baumier et l’armoise, puis bien le refermer. 

3. Ajoutez à la casserole les autres légumes soit: le poivron, le chou, les tomates et le piment thaï. Faire cuire pendant 2 à 3 minutes, tout en remuant. 

4. Incorporez le lait de coco, le bouillon, les échalotes, les fèves de Lima, le jus de lime, le sel et le poivre puis porter à ébullition. 

5. Déposez dans la casserole le sachet d’épice, en s’assurant qu’il soit bien submergé dans le bouillon. Puis, laissez mijoter 5-6 minutes afin que l’infusion libère toute sa saveur.

6. Finalement, retirez le sachet et bien mélanger pour uniformiser le goût. Servir la soupe en y ajoutant sur le dessus des oignons verts et dégustez votre création!

 

Vous avez tenté de la reproduire à la maison? Laissez-nous savoir vos impressions dans les commentaires! 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés