Quels sont les bienfaits du thé du Labrador?

À travers le temps: les bienfaits du thé du Labrador

Depuis plusieurs siècles, les Premières Nations ont compris les différents bienfaits du thé du Labrador et l’utilisent constamment. En effet, on lui attribuait de nombreux bienfaits sur la santé ainsi que la guérison de maladies. Par exemple, il était utilisé dans le traitement des rhumes de la tête, les douleurs d’estomac, la goutte et pour ses propriétés diurétiques et émétiques (Eid et al., 2016; Moerman, 1998; Owen & Johns, 1999). Il était également consommé pour traiter la grippe, la respiration difficile et les problèmes d’estomac (Blondeau, Cuerrier, Roy, & Blondeau, 2011).

Aussi, le thé du Labrador était utilisé pour traiter les maladies inflammatoires (Moerman, 1998; Rousseau, 1947), l’asthme (Chandler, Freeman, & Hooper, 1979), le rhumatisme (Gunther, 1973), les brûlures (Leighton, 1985) ainsi que les problèmes de foie et de reins (Burgesse, 1944; Chandler et al., 1979; Turner, 1980). L’application externe du thé du Labrador était réputée pour soulager les brûlures, ulcères et la douleur due aux piqûres (Gucker, 2006). 

Un stupéfiant léger prescrit énormément

Considéré comme un stupéfiant léger, on l’a prescrit contre la coqueluche, la dysenterie et les affections de la vessie. Les feuilles sont préconisées pour agir en tant que draineur hépatique et un régénérateur des cellules du foie. En effet, on s’en est servi pour soigner les intoxications hépatiques d’origine circulatoire, l’insuffisance hépatique, les séquelles d’hépatites virales, les entérites, les néphrites toxémiques ou microbiennes, la gravelle, la prostatite infectieuse, les adénites toxémiques. On l’a aussi utilisé pour aider contre l’insomnie, la nervosité, le spasme du plexus solaire et le déséquilibre thyroïdien.

 Thé du Labrador séché

Les bienfaits du thé du Labrador accueillis par la science

D’une part, les récentes études scientifiques tendent à corroborer ces faits attribués à la tradition. Dufour et al. ont trouvés que le méthanol des feuilles et branches de thé du Labrador possédait de puissantes propriétés antioxydantes et antiinflammatoires (Dufour et al., 2007). En effet, il serait bon contre les migraines, l’arthrite et la douleur musculaire (Chartier, Staub, & Goetz, 2005). Aussi, es brindilles de la plante sont  efficaces contre les cellules cancéreuses de type carcinome des poumons et du colon (Dufour et al., 2007). De plus, Giraud-Robert a découvert que l’huile à l’intérieur du thé du labrador aidait la tolérance et la réponse contre l’Hépatite B et C (Giraud-Robert, 2005).

Le thé du Labrador comme potentiel traitement

D’une autre part, les feuilles du ledum groelendicum sont bonnes pour aider contre les infections des voies respiratoires supérieures (toux, bronchite, asthme), la fièvre et les infections stomatologiques (Marion, 2018). En effet, selon des données ethnobotaniques récentes, le thé du Labrador auraient un potentiel de traitement des symptômes du diabète de type II (Fraser et al., 2007; Leduc, Coonishish, Haddad, & Cuerrier, 2006; Spoor et al., 2006; Tendland, Pellerin, Haddad, & Cuerrier, 2012). Ainsi, le thé du Labrador serait très bon contre le diabète et l’obésité, c’est pourquoi Ouchfoun et al. écrivent :

«Le thé du Labrador exerce une action antidiabétique potentielle en améliorant la sensibilité à l’insuline et en atténuant l’obésité et l’hyperglycémie induites par un régime alimentaire riche en graisse. Ils valident la sécurité et l’efficacité de cette plante (trad.).» (Ouchfoun et al., 2016)

Quelles sont ses autres utilitées du thé du Labrador?

Le thé du Labrador contient beaucoup de flavonoïdes, ceux-ci possédant plusieurs bienfaits importants pour la santé humaine tels que des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes (Harmon & Harp, 2001), anti-génotoxiques (anti-mutagène génétique) (Eid et al., 2016), anti-cancérigènes (McGill et al., 2018) et anti-athérogénétiques (Pinent et al., 2005) (plaques de lipide, glucide et calcaire se déposant dans les artères). De plus, le thé du Labrador est un antiseptique, un antiallergique (Vo et al., 2012) et un anti-apoptotique (mort cellulaire programmé) (Rho et al., 2011).

 

Encore plus de bienfaits

L’huile essentielle contenue dans le thé du Labrador pourrait être bénéfique pour les allergies, les bronchites, la fièvre, la laryngite, l’inflammation ganglionnaire, les problèmes de peau de tous genres et la régulation de la glande thyroïde. En effet, le thé du Labrador serait très bon pour les voies urinaires, le système immunitaire tout en étant un excellent régénérateur et nettoyeur du foie (Higley, 1998). Il a également été utilisé et démontré comme étant bon contre l’infection de la prostate (Rogers, 2015).

De plus, le thé du Labrador produit un effet antispasmodique, analgésique, anti-flatulent, expectorante et stimule la digestion (Chartier et al., 2005). Au final, c’est un sédatif très bon pour pallier à l’insomnie et aux troubles du sommeil (Dampc & Luczkiewicz, 2015). Donc, il est évident que les utilisateurs du thé du Labrador ne désirent plus s’en passer quand ils commencent à être habitués de le consommer et perçoivent des changements positifs sur leur bien-être physique.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés